L’éblouissement

Définition :c’est le résultat de conditions de vision extrême pour une personne, qui la rend moins apte à percevoir ce qui est dans son champs de vision, quand l’ œil  est exposé à des luminances ou à des contrastes de luminance excessifs (en prenant en compte le temps d’exposition et le temps de récupération).

Il existe l’éblouissement direct et indirect.

L’éblouissement direct est causé par la présence d’une source lumineuse intense au centre du champ de vision. Comme la partie fovéale de l’œil humain est très sensible à des hauts niveaux de luminance, il existe une différence considérable entre les luminances maximales acceptées par l’œil au centre du champ de vision et en périphérie.

L’éblouissement peut être de deux types différents : l’éblouissement perturbateur. l’éblouissement inconfortable ou aveuglant.(tellement intense qu’aucun objet ne peut plus être vu pendant un certain temps).

Pour palier à cet inconvénient, il faut au minimum un anti reflet.

Des lunettes miracles ?

Malheureusement non, c’est impossible à l’heure actuelle, car les yeux sont complexes, et nous en sommes qu’au balbutiement de l’optique et aux solutions simples, en attendant que le numérique nous apporte de meilleures solutions.

1- Préambule : 3 paramètres sont à prendre en compte pour la conduite de nuit

a – La myopie nocturne,

b – La luminosité, le contraste,

c – L’éblouissement.

2 – Les autres paramètres :

Il existe en effet 9 voire 10 zones distinctes dans l’œil qui réagissent différemment dans la nuit éclairée. Nous sommes quasiment myope à 100% au centre des yeux puis suivant certaines zones, on corrige ou pas. Et puis nous réagissons à ce que l’on mange mais aussi aux rythmes de notre corps :

- Une alimentation riche en carotte, myrtille, bêta-carotène ou vitamine A et glucosides d’anthocyane est réputée améliorer la vision nocturne. Lors de la dernière guerre mondiale, certains pilotes militaires mangeaient de la confiture de myrtille pour mieux voir la nuit.

- la myopie nocturne est dû aussi au manque de détail sur lequel l’œil puisse se mettre au point.

- le rôle du rythme nycthéméral cornéen sur la myopie nocturne

- les troubles de la vision chez certains individus : vision tubulaire (en « canon de fusil »). L’individu ne voit qu’une partie centrale de son environnement. Son champ de vision est étroit. La plupart du temps, ce trouble s’accompagne d’une mauvaise vision nocturne et d’une forte sensibilité à l’éblouissement.

3 – Les solutions existantes :

Elles sont décomposées en 2 groupes.

a – les solutions intermédiaires, accessoires gadgets :

Vous les connaissez, ce sont les lunettes à 2 € ou 3 € (si vous payez 14 € ou 19 €, le vendeur fait bien sa marge). Elles sont en plastiques, généralement « très jaunes » et donc dangereuses. NE PAS LES PORTER EN PLEIN JOUR !. Leur seul avantage est lorsque la luminosité ambiante est entre la fin du jour et la nuit, c’est tout. On les trouve chez les vendeurs de tout, les foires aux achats, les magasins de bricolage, les supermarchés.

b – les solutions complètes utilisées par les opticiens :

Elles sont en polycarbonates. Légèrement teintées jaunes, avec un principe d’ajustement pour la myopie nocturne et surtout un anti-éblouissement.

Pour ma part, c’est ce type de modèle que j’utilise depuis des années, et quel confort !

Modèle vendu aussi chez certains opticiens référencé par la marque

Modèle VN30 – Modèle vendu aussi chez certains opticiens référencés par la marque VISION DE NUIT

Et puis ce sont des lunettes de marques, fabriquées par des gens qui ne font que ça : j’espère pour vous que vous n’achetez pas votre pain chez le charcutier, et votre viande chez le boulanger, chacun son métier !

De grandes marques de fabriquant de verres de corrections distribuent aussi leur solutions, mais généralement elles ne sont pas abouties, mais complémentaires dans leur gamme.

Il existe aussi des marques « très chères » qui se « démarquent » uniquement par leur design et moyennement par leur qualité. Ci-contre un exemple de lunettes non « made in france » qui se positionnent entre 200€ et 536€. Rassurez-moi, on est dans le domaine du fonctionnel ou du paraître lorsque l’on conduit la nuit ? Y-a t’il beaucoup de personnes qui vous regardent quand vous conduisez la nuit ? Attention aussi aux lunettes aux bords supérieurs non couvert par la montures, des rayonnements parasites dues à la diffraction de la lumières sur la tranche du verre peuvent devenir fatiguant à la longue !!!

4 – Les solutions adaptées à la conduite avec un casque

Il faut un anti buée sinon !!! c’est très dangereux.

5 – Conclusion

En cas de doute, consulter un opticien sympa près de chez vous !

Le réglage des phares

Votre attention s’il vous plaît !!!

Lorsque vous utilisez une torche électrique, êtes-vous toujours entrain de la diriger vers les visages de votre entourage ? non ! alors pour les phares c’est la même chose ! Conclusion : il faut régler ou faire régler ses phares.

Comment ?

a – Par vous même :

Faisceau des phares en position croisement (ou code):

Pour votre confort de conduite et celui des automobilistes circulant en sens inverse, vous devez régler convenablement vos phares. En feux de croisement, le faisceau doit éclairer la voie contraire au moins à 30 m et au plus à 45 m devant le véhicule. L’inclinaison du faisceau dépend de la hauteur du projecteur par rapport au sol. Sur la plupart des  véhicules, il existe un ajustement de la hauteur des phares, pour compenser en cas de charge, pensez-y quand vous partez en vacances !!!

Remarques : quand vous vous garer dans le sens inverse de la circulation, vous éclairez et éblouissez directement les véhicules qui roulent, mettez vous en veilleuses si vous êtes à l’arrêt.

Procédure de contrôle

Le contrôle ou le réglage doit être fait sur un sol plat, pneus  gonflés normalement, et sans surcharge.

Les valeurs données correspondent à un faisceau portant à 40 m (soit les minimales de déclivité).

H: hauteur de l’optique d: déclivité du faisceau(mesurée à 5 m) inclinaison du faisceau(portée de 40 m)
en cm en cm en %
50 6,4 1,6 %
55 7 1,8 %
60 7,8 2 %
65 8,5 2,1 %
70 9 2,3 %
75 9,5 2,5 %
80 10,5 2,7 %

Sur certains véhicules, une plaque signalétique près du dispositif de réglage indique la valeur de l’inclinaison (déclivité exprimée en % ).

b – Par un spécialiste/garagiste :

Ils utilisent un appareil :

Réglo-phare LET PLA25, appareils à régler les phares PLA 25, appareil pour le réglage des pharesAppareil de réglage des phares

Conseils : ayez toujours un coffret de secours à disposition (une lampe défectueuse = un risque de verbalisation). Choisissez seulement des lampes homologuées et certifiées d’origine, changez vos lampes par paire : les pannes sont souvent consécutives et vérifiez régulièrement vos lampes de signalisation : vous faites pré-chauffer la voiture, et pendant ce temps vous faîtes le tour de votre véhicule. Les lampes peuvent perdre jusqu’à 30% de leur luminosité avant de « griller ». Changez-les tous les 30000 km ou tous les 2 ans.

Vision scotopique ? c’est quoi ?

Attention attention : on parle ici de conduire la nuit éclairée, on ne conduit pas dans le noir (on a au minimum les phares de notre voiture qui éclairent) et en plus il y a les phares d’en face.

On n’est donc pas 100 % en situation de vision scotopique * (noir total ou pénombre accentuée avec aucune source lumineuse prépondérante !).  La situation est celle d’un environnement nocturne éclairé, soit par des sources lumineuses sous formes de halos de lumière (éclairages publiques, lanternes) soit de rayons projetés (phares, torches lumineuses …) avec en plus le réfléchissement des objets éclairés qui renvoient la lumière, et des éclairages directs, intermittents : les phares de ceux qui nous croisent.

* En pleine nuit, on ne voit pas les couleurs c’est la vision scotopique : les bâtonnets prennent le pas sur les cônes !!!  http://fr.wikipedia.org/wiki/Vision_scotopique

Vous avez dit jaune ?

Les verres jaunes : en fait les verres de lunettes sont soit en plastique fin et souple = gadgets=dangereux ! soit en polycarbonate d’au moins 1,5 mm d’épaisseur = sécurité. La couleur jaune ne fait qu’améliorer l’acuité visuelle en rajoutant de la luminosité. Trop de teinte jaunes risques de fatiguer votre vue. La norme Française du taux de teinte pour la conduite de nuit est stricte : pas plus de 5%, et doit être repérée en verre de Catégorie 1 ou de Classe 1 (NF).

Si on se réfère au graphique des longueurs d’ondes en fonction de l’efficacité de la luminosité : la couleur qui a l’intensité subjective la plus forte est un jaune situé vers le milieu du spectre de longueur d’onde proche de 555 nm. (Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Luminance).

Fichier:Fonction spectrale efficacite lumineuse.png

Les avantages indéniables du port des verres jaunes :

- vous gagnez en contraste et en clarté, soit plus de confort lors de la tombée de la nuit, par temps de brouillard, par jours sombres.

- votre vue fatigue moins et vous êtes dans de meilleures conditions pour réagir.

ATTENTION ATTENTION : si vous lisez quelque part « …elles sont équipées de verres teintés jaunes qui éliminent les éblouissements dus aux phares  » C’EST ENTIEREMENT FAUX on vous ment !!! le jaune accentue la luminosité est n’a jamais été pour l’anti-éblouissement. Si vous lisez ça dans une boutique, la personne ou le site vendeur est capable de vous vendre une machine à laver à la place d’une voiture : aucune connaissance du sujet !!!

Méfiez-vous des marques aux consonances anglaises : ce sont des lunettes japonaises achetées en gros à 90 centimes d’€, oui vous avez bien lu 0,90 € (vendues entre 9€ et 29 €).

La Myopie nocturne

Dans le noir on voit forcément plus flou qu’en plein jour. Par habitude et adaptation, on ne réalise pas ce défaut pourtant universellement présent chez chaque individu.

A – Préambule :

L’ensemble des rayons lumineux mélangés à la nuit tendent  vers les violets. Hors les violets se forment avant le fond de l’œil :

Nous sommes donc en position de « myopie nocturne » (qu’on porte des lunettes ou pas, le phénomène est le même tout le monde). Par contre, certaines personnes ont naturellement une déficience qui corrige la myopie nocturne (environ 0,1 % de la population, source).

B – Test :

La myopie se corrigeant grâce à un verre divergent ou concave (négatif exprimé en dioptrie), conçu pour repousser l’image sur la rétine (fond de l’œil)  et restituer une bonne vision jusqu’à l’infini.

Essilor

Dans la nuit éclairée, regardez une pancarte où l’on trouve une inscription (par exemple pancarte portant le nom de la ville quand on y arrive) et  plissez les yeux légèrement. Vous verrez que les inscriptions sont plus nettes :

C’est une myopie dite « légère » mais présente.

C – Solutions :

Il faut porter des lunettes qui enlèvent cette légère myopie.

LA REGLEMENTATION Française et la vue au volant

Eh bien comme d’habitude, parmi les européens nous sommes en retard, malgré les récentes lois réajustées (2010)…

A – Préambule :

Dans le cadre d’une harmonisation européenne, suivant  la directive du conseil européen du 29 juillet 1991 (91/439/CEE) publiée au Journal Officiel des Communautés Européennes, applicable depuis le 1 juillet 1996, la modification des normes d’aptitudes visuelles française datent de 1997, 2005 et 2010.

B – commentaires :

Un problème de taille subsiste pour appliquer la réglementation : le dépistage de masse des troubles visuels incompatibles avec la conduite d’un véhicule, mais aussi l’évaluation de l’aptitude d’un handicapé sensoriel (vision, audition), ne sont pas réalisables à l’heure actuelle. Il faut donc prendre conscience que notre vue évolue, et je vous conseille fortement de prendre un rendez-vous chez l’ophtalmologiste en cas de doute.

D – DETAILS :

En FRANCE :

ARRETE D‘AOUT 2010

Lien sur le site

ARRETE DU DECEMBRE 2005

 http://www.snof.org/vue/permiscond.html

 

ARRETE DU 8 FEVRIER 1999

EN Europe :